Le livre "Para la Amistad"

Synopsis :
Micka et Pauline, deux ex devenus meilleurs amis, partent dans les Andes sur des vélos en bambou. Neuf mois plus tard, ils reviennent à trois.
Ce livre raconte le quotidien d’un vagabondage au contact des éléments extérieurs à travers le Chili, l’Argentine, la Bolivie et le Pérou. De l’île de Navarino (Patagonie), l’île habitée la plus australe du monde, au désert du sud Lipez (Bolivie) en passant par un col à 5770 m d’altitude et une cinquantaine d’autres à plus de 4000 m, on pourrait croire à une histoire faite d’exploits et de défis sportifs. Il n’en n’est rien. Il s’agit d’histoires d’amitiés…


L’histoire de l’élaboration du livre :
99% du livre a été écrit lors du voyage par Micka, sous la tente, chez l’habitant, dans des auberges entre octobre 2015 et juillet 2016. Il s’agit donc de notes prises au jour le jour, sur le vif. Après le retour en Auvergne, 10 mois s’écoulent avec une mise en quarantaine de ces écrits. Puis revient l’idée de transformer cette histoire en un objet physique : un livre. Virginie, que Micka et Pauline ont rencontré… à vélo lors d’une traversée du Massif Central 5 ans auparavant, devient le premier maillon de cette nouvelle aventure littéraire. Elle accepte de faire une relecture poussée. Durant 4 mois (été 2017), Micka trouve alors la motivation pour reprendre ses notes qu’il envoie chapitre par chapitre à Virginie. Le duo fonctionne bien et une première version numérique est finalisée en octobre 2017.

A l’origine, ce livre devait sortir en auto édition mais une rencontre fin novembre 2017 change la donne. Micka rencontre Alicia Cuerva, jeune éditrice et illustratrice sur Clermont-Ferrand. Micka fait une nouvelle relecture et il envoie son texte à Alicia pour Noël. En janvier 2018, le livre est adopté chez Cosette Cartonera. Cette maison d’édition clermontoise créée en 2016 par Alicia s’inspire du mouvement sud-américain cartonero. Un livre cartonero est unique. Il est relié à la main et les couvertures sont peintes sur du carton de récupération.


L’édition cartonera est un mouvement artistique, social et politique d'édition de livres née en Argentine en 2003. Au début des années 2000, le peso argentin plonge et les cartoneros envahissent Buenos Aires. Un cartonero (dérivant de cartón = carton) est une personne qui gagne sa vie en vendant du matériel de récupération, notamment du carton. Des cartoneras fleurissent : les cartons sont achetés aux cartoneros et servent à créer des couvertures de livres. Chaque couverture est alors peinte et reliée à la main. Les livres sont alors vendus dans la rue à bas prix ce qui permet de diversifier l'audience. Les cartoneras tentent ainsi de promouvoir l’accès pour tous à la littérature.

Alicia Cuerva

Maquette numérique

Préparation de la couverture

Reliure long stitch

Confection d'un tampon (technique de gravure sur gomme)

Le 16 novembre 2018, le livre sort officiellement à l’occasion du festival du Carnet de Voyage de Clermont-Ferrand. « Para la amistad » raconte en détails l'histoire de notre traversée des Andes à vélo. Le pourquoi du titre, volontairement écrit en espagnol, se trouve dans ce livre écrit en français par Micka.

Où le trouver, commande et prix :
Edition limitée. Ecrit en français par Mickaël Dando. 
Licence Creative Commons (BY-NC-ND) : partage, copie et diffusion autorisés (et encouragés!) dans un but non lucratif.
Couvertures peintes à la main (technique de gravure sur gomme) sur du carton de récupération. Livre de 336 pages reliées à la main (reliure long stitch). Livre imprimé à Clermont-Ferrand sur du papier issu de papier recyclé et de forêts gérées durablement.

Prix : 20 euros (festivals, en main propre, cafés-lecture)
1) Dans la mesure du possible, chaque livre est dédicacé personnellement.
2) Le fil pour relier les pages et le carton (peint ou non) sont aussi personnalisables. 7 couleurs issues du wiphala, le drapeau des peuples andins, sont disponibles. Chaque couleur a une signification précise.
-le blanc : le temps et la transformation permanente
-le jaune : la force et l'énergie
-l'orange : la culture et la société andine
-le rouge : la terre-mère (pachamama)
-le violet : la politique et le pouvoir communautaire andin
-le bleu : l'espace cosmique
-le vert : l'économie, la production et les richesses naturelles andines
Choisissez votre couleur !
 



Cartes postales (cliquez pour agrandir) :
Une vente de 16 cartes postales en noir et blanc du voyage est aussi proposée. Chacune est légendée d'une citation du livre correspondant à la photo. Les profits iront à l'association Générosi'Trail qui permet à des enfants handicapéde faire de la course en montagne sur des joëlettes (fauteuils tout terrain). Format 10 cm x 15 cm, 350 g/m², papier recyclé. Envoi gratuit.